Voyage Espagne Nos Welcome Hosts en Espagne Rencontre avec David, Welcome host à Séville

L'Espagne en immersion

David - Séville - Espagne

Rencontre avec David, Welcome host à Séville

Espagne

David a séjourné une première fois à Séville. Un tour du monde plus tard, il réalise que Séville est sa ville de cœur et y pose ses valises pour de bon en 2020. Titulaire d'un master en arthérapie et professeur de théâtre, David n'aime rien tant que partager ses connaissances de Séville avec des amis de passage. Redécouvrir sa ville à travers les yeux de ses hôtes lui permet d'en retomber amoureux à chaque fois.

L'interview "3, 2, 1, partez !"

3 mots pour résumer SévilleBluffante. Eclectique. Chaleureuse.3 objets indispensables à avoir là-basLouer un vélo sur place, le moyen de locomotion pratique et économique pour se déplacer facilement dans la ville. Un éventail, en particulier entre avril et octobre, pour parer aux fortes chaleurs. Une carte mémoire supplémentaire et une batterie externe, car à Séville, on se transforme très vite en paparazzi tant elle est photogénique.3 choses à savoir avant de partirOn ne déjeune pas avant 14 h et on préfère dîner à partir de 21 h. La « tapa » fera l’affaire pour un encas mais pas de terrasse avant l’heure, « por favor! » Le pain et les picos (sorte de gressin andalou) ne sont pas inclus dans l’addition. Il en va de même pour l’eau, elle est servie en bouteille. En été, vous serez obligé d’éviter le plein soleil entre midi et 19 h. Il faudra s’initier aux habitudes locales et adapter votre programme à la saison. Votre instinct de survie vous le confirmera !
2 expressions bienfaitrices« Una caña por favor! » La boisson reine de la ville et de la région. Servie bien fraîche, la bière règne sur les terrasses de Séville de jour comme de nuit.« Mi alma, mi corazón, mi amor »... Les commerçants sont très accueillants et vous raviront de petits mots doux.2 plats, le pire et le meilleurLe pire : « Las huevas », les œufs d’esturgeon que l’on peut manger en tapas. Cependant, je n’ai jamais réussi à me faire à cette texture si particulière.Le meilleur : J’adore la cuisine andalouse, carrefour entre traditions espagnoles et influences mauresques, mais j’ai un faible pour le « salmorejo », cousin crémeux et cordouan du gazpacho.2 lieux, à voir et à éviterÀ voir : Le CAAC, le musée d’art contemporain. Situé sur une île, dans une ancienne chartreuse devenue une usine de céramique puis un musée. Peu importe l’exposition du moment, l’endroit est unique.À éviter : Les restaurants très touristiques de Santa Cruz, surtout le soir. Un lieu qui se transforme à ces heures de la journée en parc d’attraction.
1 grand moment de solitudeLes locaux sont très accueillants et sociables. Qu’ils vous connaissent de près ou de loin, il arrive régulièrement qu’ils vous invitent pour une bière ou manger un morceau. Tant que le rendez-vous n’est pas confirmé, rien n’est sûr. Il m’est arrivé à mes débuts, d’attendre, seul, une bière à la main, des « amis » qui ne sont jamais venus...1 grand moment de béatitudeÀ chaque fois que je vois la Giralda. C’est toujours le même coup de foudre, le même ravissement. Cet ancien minaret devenu clocher de la Cathédrale, envoûte par sa taille, sa finesse et son élégance.1 grand sujet d'étonnement, toujoursL’énergie sans limite des sévillans, toutes générations confondues, à l’heure du marathon festif. Que ce soit pour la Feria, la Semana Santa ou autres célébrations, la fête dure du matin jusqu’à l’aube. On partage, mange, lève les coudes, rit et danse.

Pourquoi voyager avec nous

Soyons honnête, nous ne sommes pas les seuls à proposer des voyages sur mesure,
mais nous avons quelques atouts qui font incontestablement la différence.