Voyage Espagne Nos Welcome Hosts en Espagne Rencontre avec Stéphanie, Welcome Host à Séville

L'Espagne en immersion

Stephanie - Séville - Espagne

Rencontre avec Stéphanie, Welcome Host à Séville

Espagne

Stéphanie a emménagé début 2021 à Séville, concrétisant ainsi un projet qu’elle caressait depuis plusieurs années avec son mari, de nationalité espagnole. Maman de deux adolescents et très intégrée à la communauté sévillane, Stéphanie possède déjà de solides connaissances de sa ville d’adoption. Elle sera ravie de partager quelques-unes de ses bonnes adresses et de parler des traditions qu’elle a désormais intégrées à son quotidien.

L'interview "3, 2, 1, partez !"

3 mots pour résumer SévilleFestive. Ensoleillée. Authentique.3 objets indispensables à avoir là-basUn éventail car les sévillanes ne le quittent jamais en été. Une paire de chaussures confortables, bien plus agréable pour arpenter les rues pavées de la ville. Une étole, l’alliée indispensable pour se protéger de la climatisation très froide de certains établissements ou pour se réchauffer en fin de soirée.3 choses à savoir avant de partirLes heures des repas sont tardives. On déjeune entre 14 h et 17 h et on dîne à partir de 21 h. Le week-end, les sévillans n’hésitent pas à se parer de leurs plus belles tenues pour sortir : pantalon en toile et chemise pour les hommes, robes et talons pour les femmes.La ferveur religieuse est réelle à Séville. Les églises sont nombreuses et il n’est pas rare de se trouver sur le chemin de la procession d’une représentation de la vierge richement parée.
2 expressions bienfaitrices« Miarma », une expression sévillane qui est la contraction de « mi alma » « mon âme », une formule informelle et chaleureuse qui s’adresse à son interlocuteur, un peu comme le « cariño » « chéri/e ».NODO peut se traduire par « Séville ne m’a pas quitté » (NO me ha dejaDO). Cette phrase a été prononcée par le roi Alphonse pour saluer la grande fidélité de la cité alors qu’il luttait contre les attaques de son fils Sanche pour se saisir du trône. Elle est affichée partout dans la ville.2 plats, le pire et le meilleurLe pire : Les « callos a la andaluza » est un plat en sauce composé de tripes et de pois chiches, pas vraiment à mon goût…Le meilleur : Le « calentitos » est le nom sévillan donné aux churros. Ils se dégustent le matin en les plongeant dans une tasse de chocolat chaud.2 lieux, à voir et à éviterÀ voir : Alcazar real Sevilla. S’il n’y avait qu’un lieu à visiter à Séville, ce serait celui-là. Ce palais Mudéjar est un enchantement pour les yeux avec son architecture délicate et ses jardins splendides.À éviter : Le centre de Séville lors de la « Semana Santa ». Les véhicules ne peuvent pas circuler et de nombreux monuments ou lieux de visite sont fermés. Je recommande cependant de vivre cette semaine extraordinaire qui peut être à elle seule l'occasion d'un second séjour !
1 grand moment de solitudeLe sens de la fête des sévillans n’est plus à prouver. Nous étions invités à une fête l’après-midi et nous nous sommes éclipsés à 22 h bien avant la fin de la « fiesta ». Moralité : on sait (à peu près) quand commence la fête mais jamais quand elle finit !1 grand moment de béatitudeSavourer, au soleil, un café matinal accompagné d’une « tostada con jamon » (toast avec un filet d’huile d’olive, de la pulpe de tomate et du jambon) confortablement installée sur l’un des roof top de Séville.1 grand sujet d'étonnement, toujoursToujours émerveillée de voir les festivités se succéder toute l’année et des familles entières se presser dans les rues pour en profiter toute la nuit : la Semana Santa, la Feria, le Camino del Rocio, les illuminations et les crèches de Noël et bien d’autres encore…

Pourquoi voyager avec nous

Soyons honnête, nous ne sommes pas les seuls à proposer des voyages sur mesure,
mais nous avons quelques atouts qui font incontestablement la différence.