Voyage Inde Blog Inde La fabuleuse fête de Holi

Le blog

La fabuleuse fête de Holi

La fête de Holi © Incredible India
La fête de Holi © Incredible India

Par Jérôme

9 mars 2020

Également appelée la fête des Couleurs, Holi est la plus folle de toutes les fêtes indiennes ! Symbole de joie et de gaieté, elle marque l'arrivée du printemps et se déroule chaque année juste après la première pleine lune du mois de mars. En 2020, Holi commence le 9 mars.

Explosion de couleurs

Du nord au sud et d’est en ouest, la fête de Holi provoque une explosion de joie collective. Des millions d’Indiens de différentes castes, religions et niveaux sociaux se rassemblent durant ces deux jours pour célébrer cette fête hindoue. Sans oublier les étrangers qui sont chaque année un peu plus nombreux à venir participer à cet événement. Habillés de blanc, les participants s’aspergent d’eau chargée de pigments de couleurs, chantent et dansent au son de musiques tonitruantes. Comme souvent en Inde, chaque couleur possède une signification particulière : le bleu pour la vitalité, l’orange pour la passion, le rouge et le rose pour la joie et l’amour, le vert pour l’harmonie, le jaune pour la force, etc.
L’origine de la fête de Holi est à chercher dans la mythologie indienne. Le roi-démon Hiranyakashipu était hostile à Vishnu. Fou de colère devant l'adoration que son fils Prahlad vouait à Vishnu, Hiranyakashipu décida d'éliminer ce dernier, mais après plusieurs tentatives infructueuses, il est lui-même tué par Narasimha. Pour se venger, la sœur de Hiranyakashipu, Holika, qui gouvernait le feu, prit Prahlad dans ses bras et s'assit dans les flammes pour que son neveu périsse brûlé. Or, tout au contraire, c’est elle qui fut réduite en cendres, tandis que Prahlad n’en était pas affecté. On dit qu’avant de mourir, Holika implora son pardon et qu’il lui accorda. Aujourd'hui Holi commémore la victoire de Prahlad sur Holika et celle du bien sur le mal.
Holi dans le temple Krishna (Inde, Uttar Pradesh) © Msp02/fotolia.com
Holi dans le temple Krishna (Inde, Uttar Pradesh) © Msp02/fotolia.com

Au programme des festivités de Holi

La nuit du premier jour de la fête, on allume un grand feu pour rappeler la crémation de Holika. Le deuxième jour est appelé Rangapanchami. À cette occasion, les gens habillés en blanc se rassemblent dans les rues et se jettent des pigments de couleurs les uns sur les autres.
La coutume veut que l’on s’excuse auprès de la personne que l’on a aspergée. L'expression hindi d'usage est « Bura na mano, Holî hai », ce qui signifie « Ne soyez pas en colère, c'est Holi » ! Dans les faits, il est très difficile de se plier à cette tradition, car cela reviendrait à s’excuser auprès de beaucoup de personnes. Dans la plupart des villes, la foule est en effet tellement dense que tout le monde asperge tout le monde.
Comme toute bonne fête qui se respecte, Holi est également l’occasion de déguster toutes sortes de spécialités culinaires indiennes. L'une d'entre elles s'appelle thandaï. Il s'agit d'une pâtisserie faite avec un mélange de lait, d’amandes et de cannabis. Les temples sont également à la fête. Toute la journée, les dévots viennent prier, mais aussi jouer de la musique et danser. Un spectacle étonnant à ne surtout pas manquer. 
Nos 18 idées de voyage

Inde