Voyage Etats-Unis Blog Etats-Unis 10 lieux à voir pendant votre voyage en Californie

Le blog

10 lieux à voir pendant votre voyage en Californie

Big Sur–Californie–États-Unis © Jamie Williams / California Travel and Tourism Commission OT
Big Sur–Californie–États-Unis © Jamie Williams / California Travel and Tourism Commission OT

Par La Rédaction

12 nov. 2021

Nous vous proposons un voyage en Californie au cœur des plus beaux paysages de cette État de l'Ouest américain. Volcans de la chaîne des Cascades, montagnes de la Sierra Nevada, rivières et torrents, déserts, lacs, forêts symbolisées par le séquoia et le redwood, côte battue par la houle du Pacifique, un kaléidoscope d’une incroyable diversité propice à l’aventure. Volontairement, nous avons négligé les grands classiques comme les parcs nationaux de Death Valley, Sequoia, Yosemite ou le Lake Tahoe pour nous concentrer sur des sites moins connus.

1

Les Alabama Hills, le mont Whitney et la Owens Valley

Un voyage en Californie inclut souvent la Highway 395. Cette route est en effet le moyen le plus rapide de rejoindre les parcs nationaux de Yosemite et Death Valley. On vous suggère pourtant de faire un détour pour emprunter El Camino Sierra. Ce chemin offre en effet un travelling naturel et historique suivant la Owens Valley. Et à l’ouest, le panorama ouvre sur les verdoyants contreforts de la Sierra Nevada couronnée par le mont Whitney, le plus haut sommet des États-Unis. Le fond de vallée est ponctué des bourgades western de l’Inyo County, riches en histoires de cow-boys et d’Indiens.

Et si vous trouvez à la région de Lone Pine un petit air de déjà-vu, c’est normal ! Ses chaos de rochers en granite ont en effet servi de toile de fond à plus de 200 westerns.

Enfin, arrêtez-vous à Manzanar, camp d’internement de près de 10 000 Américains d’origine japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Classé monument historique, le site, avec son allure de village fantôme et la Sierra en arrière-plan, est assez prenant. Vous aurez tout le temps de poursuivre ensuite vers le pied du col de Tioga. Vous attendent Bodie, la plus belle ville fantôme de Californie, et les formations étranges émergeant de la surface du Mono Lake.

L'arche de Mobius dans les Alabama Hills © lucmenaphotography/stock.adobe.com
L'arche de Mobius dans les Alabama Hills © lucmenaphotography/stock.adobe.com
2

Joshua Tree National Park

Si votre voyage en Californie vous mène dans la région, sachez que vous n'êtes pas son premier visiteur. Elle a en effet été longtemps fréquentée par les Indiens et eut ensuite les faveurs des chercheurs d’or, mineurs, éleveurs et hors-la-loi. En témoignent par exemple des pétroglyphes, le Desert Queen Ranch, classé National Historic Register Site, ou encore les ruines de la Mine d’or du Cheval Perdu. Le bestiaire à base de vautours, coyotes et autres road-runners fait penser aux BD de Lucky Luke et aux dessins animés de Bip Bip et Vil Coyote ! Prévoyez une glacière bien fournie…

Pour vous loger, au pied de la masse altière des monts Jacinto, Palm Springs, Rancho Mirage, Indian Wells ou Palm Desert offrent un choix illimité dont une poignée de motels vintage. Si vous préférez un cadre plus isolé, une ambiance plus roots, choisissez Desert Hot Springs ou Twenty Nine Palms.

Le parc national de Joshua Tree donne à votre voyage en Californie des couleurs irréelles. © marsea-Fotolia
Le parc national de Joshua Tree donne à votre voyage en Californie des couleurs irréelles. © marsea-Fotolia
3

Julia Pfeiffer Burns State Park – Big Sur

Votre voyage en Californie se poursuit sur la route de l'El Païs Grande del Sur, en anglais, Big Sur. Sur environ 150 kilomètres, entre Monterey et San Simeon, la Pacific Highway suit la côte californienne. Elle surplombe les rouleaux du Pacifique battant le pied des falaises et les grèves où se prélassent lions de mer et otaries. La route alterne virages et belvédères, offrant des vues sublimes. Elle enjambe parfois l'océan par des ponts vertigineux, comme le Bixby Creek Bridge, passant le phare de Point Sur…

Niché dans ce cadre grandiose, le Julia Pfeiffer Burns State Park protège une plage perdue, masquée par les falaises de granite. On marche jusqu'aux McWay Falls, chutes se jetant de haut sur la grève à marée basse.

Les plongeurs expérimentés pourront aussi en profiter pour explorer la réserve sous-marine. Pour cela, ils partiront de la grève de Partington Cove arrosée par les cascades du Partington Creek et où les grottes résonnent des coups de boutoir de l’océan.

Pour une pause déjeuner, nous vous suggérons le Nepenthe (voir encadré « Adresses »).

Le Julia Pfeiffer Burns State Park © Blaise / California Travel and Tourism Commission
Le Julia Pfeiffer Burns State Park © Blaise / California Travel and Tourism Commission
4

Lassen Volcanic National Park

Dans un cadre montagnard de lacs glaciaires et de conifères, ce parc protège un volcan sans cratère encore en activité. Une route, ouverte de mi-juin à mi-septembre, traverse une région criblée de fumeroles, sources chaudes, boues en ébullition sporadique, vapeurs et évents aux relents sulfureux. L’ensemble possède un air de Yellowstone de poche.

On contournera le Manzanita Lake reflétant les sapins et les neiges éternelles du sommet, culminant à 3187 mètres. Près du Summit Lake presque toujours gelé, une piste de 8 kilomètres monte au sommet. Compter 4 à 5 heures de marche mais la vue à 360° à l'arrivée récompensera les plus courageux. Près de Mineral, le village le plus proche où l’on trouve motels et restaurants, les petits geysers de Sulphur Works exhalent. On peut aussi utiliser les facilités de Redding, ancien terminus septentrional du chemin de fer californien.

Dix kilomètres à l’ouest de Redding, les ruines de briques de Shasta City, classées State Historic Park, rappellent le cycle grandeur et décadence des villes minières de la Ruée vers l’Or.

Parc national de Lassen Volcanic © Ead72/fotolia.com
Parc national de Lassen Volcanic © Ead72/fotolia.com
5

Lava Beds National Monument

À proximité de Tule Lake, un refuge d’oiseaux migrateurs s'étend Lava Beds National Monument. Très peu fréquenté, il est pourtant l’un des plus fascinants parcs nationaux à découvrir à l'occasion d'un voyage en Californie. Ici en effet, l’histoire et la géographie fusionnent pour raconter l’épopée de l’Ouest. Car ces immenses champs de lave noire servirent de forteresse aux indiens Modocs. Aujourd’hui, on explore ces grottes volcaniques autant pour cultiver ses connaissances géologiques que pour ressentir le vent de l’histoire. Prévoyez une lampe de poche, une petite laine, de bonnes chaussures et évitez de trébucher sur la roche basaltique acérée…

6

Mojave National Preserve

C’est en ralliant Las Vegas au départ de Palm Springs que l’on traverse le Mojave National Preserve. Cette vaste étendue désertique se situe au carrefour de trois déserts américains, Mojave, Grand Bassin et Sonora. Ses paysages de montagnes, lacs asséchés, grottes, dunes et champs de lave s'étendant au milieu de sable et de rocaille. Ils se hérissent parfois de maigres buissons, d’élimés lichens et d'arbres de Josué torturés.

Outre les troisièmes plus hautes dunes des États-Unis, on y trouve aussi les Mitchell Caverns. Il s'agit d'un ensemble de grottes souterraines ornées de superbes formations calcaires et de pétroglyphes.

Cap ensuite vers la lisière nord et ses tronçons perdus de la Route 66 du côté de Ludlow et Amboy. Vous y admirerez des stations-service historiques et de petits restaurants d'autrefois, comme le Roy’s dont l’enseigne caractéristique brille toujours sur l’ancienne route. Un voyage en Californie à rebours du temps…

Vue du Mojave National Preserve © Paulista/Fotolia.com
Vue du Mojave National Preserve © Paulista/Fotolia.com
7

Mount Shasta

Le nord de la Californie est marqué par l’omniprésence de la colossale et majestueuse silhouette du mont Shasta. Couronné de sept glaciers, son sommet culminant à 4317 mètres en fait le volcan numéro deux de la chaîne des Cascades, il est toujours actif. Il attire autant les randonneurs et les alpinistes que les férus de mystique New Age aimantés par ses vibrations énergétiques.

Attention, son ascension est une expédition d’alpinisme. Il faut prévoir crampons et piolets et être prêt à accomplir dix heures d’ascension avec un guide. On peut se contenter de jolies balades sur les multiples sentiers de randonnée. Renseignez-vous sur les permis nécessaires aux bureaux des rangers des eaux et forêts des stations de Mount Shasta et McCloud. On peut aussi se lancer dans du rafting sur les rapides.

Mount Shasta est un patelin au passé tumultueux où cohabitent les magasins d’équipement de montagne et les boutiques consacrées aux sciences occultes. On peut se laisser tenter par une séance de yoga ou de sophrologie, la station abondant en officines de toutes sortes liées à la spiritualité de l’endroit…

Six kilomètres au sud, Dunsmuir est un bourg au charme typique de la province américaine. On y vient admirer son architecture classée, déguster son eau de source vantée comme l’une des plus pures du monde, et pour la pêche à la mouche.

Plus au sud, les trois lacs, Clair Eagle, Whiskeytown et Shasta alimentés par la Sacramento River, formant la Whiskeytown-Shasta-Trinity National Recreation Area, offrent un paradis nautique.

Mont Shasta © Andy/fotolia.com
Mont Shasta © Andy/fotolia.com
8

Pinnacles National Monument

Au sud de Salinas, perdu dans les Gabilan Mountains, l’isolé Pinnacles National Monument protège d’étranges formations rocheuses rejetées par un volcan aujourd’hui disparu, coupé en deux par la faille de San Andreas. L’érosion a transformé la lave solidifiée en une envoûtante forêt de pierre aux tonalités rose et gris.

Une entrée ouest et une entrée est permettent d’y pénétrer mais les deux routes ne se rejoignent que par des sentiers pédestres. Car on s’y balade à pied pour aller observer de rarissimes condors de Californie.

Isolée au beau milieu de ces arides montagnes, Soledad, le patelin le plus proche porte bien son nom. Au milieu de cette enclave à l’atmosphère hispanisante, on pourra aller voir la chapelle et les pittoresques ruines de la Mission Nuestra Senora Dolorisisima de la Soledad, fondée en 1791. Loger à Salinas est une excellente option. Moins touristique que ses voisines comme Monterey et Carmel, elle est plus économique.

Les littéraires en profiteront pour entamer un voyage en Californie sous le signe de la littérature. Plusieurs romans de John Steinbeck, l’enfant du pays se déroulent en effet dans la région. Déjeunez à la Steinbeck House, sa jolie maison d’enfance typique de l’époque victorienne, transformée en restaurant.

Parc national des Trona Pinnacles © Alexiane Favray
Parc national des Trona Pinnacles © Alexiane Favray
9

Point Reyes National Seashore

Au nord du Golden Gate de San Francisco, cette magnifique réserve naturelle protège l’endroit où la faille de San Andreas pénètre dans le Pacifique, un décor sublime de landes battues par les vents, de falaises blanches, de marécages nappés de brume, de plages perdues, de pâturages verdoyants et de panoramas éblouissants sur les déferlantes venues du grand large.

Dérive des continents et tectonique des plaques obligent, la péninsule est appelée à devenir une île un jour… L’une des vues les plus exceptionnelles est celle du phare, perché à mi-hauteur d’une falaise se précipitant dans les flots, accessible par 300 marches et fermé dès que les vents dépassent les 60 km/h.

On pourra partir à la rencontre des cormorans, wapitis ou éléphants de mer, se balader sur les nombreux sentiers de rando, visiter les anciennes fermes laitières comme l’Historic Pierce Point Ranch, ou encore découvrir Muir Woods National Monument, Bodega Bay, décor des Oiseaux d’Hitchcock et Petaluma, dont le centre-ville fin XIXe servit à George Lucas pour American Graffiti.

10

Redwood National Park

L’empire rouge du redwood, cousin du séquoia de la High Sierra, s’étend le long de la côte du Pacifique, du sud de San Francisco à la frontière de l’Oregon. Ces séquoias maritimes droits comme des lances atteignent les 120 mètres de haut. Ils forment ainsi de majestueuses colonnades au pied desquelles, grandissent des fougères luxuriantes.

Au sud de Ferndale, l’Avenue of the Giants, qui a inspiré à Marc Dugain le titre de son roman, serpente dans Humboldt Redwoods State Park à l’ombre des futaies des interminables géants tandis que des hardes de wapitis paissent dans les clairières. L’environnement maritime se compose de falaises, dunes et grèves jonchées de bois flotté.

Les majestueux arbres du parc national de Redwood © Mauritius/hemis.fr
Les majestueux arbres du parc national de Redwood © Mauritius/hemis.fr

photo principale : Big Sur–Californie–États-Unis © Jamie Williams / California Travel and Tourism Commission OT

Vous aimerez

Mes adresses dans les parcs

Nos 57 idées de voyage

Etats-Unis