Voyage Italie Nos Welcome Hosts en Italie Rencontre avec Karl, Welcome Host à Rome

L'Italie en immersion

Karl - Rome - Italie

Rencontre avec Karl, Welcome Host à Rome

Italie

Sans parler un mot d’Italien, Karl décide du jour au lendemain de partir à la découverte de Rome. Jonglant entre l’enseignement du français et de la boxe française qu’il pratique depuis des années, Karl prend le temps d’explorer les moindres recoins de sa ville d'adoption. Il se fera un plaisir de partager ses découvertes avec vous !

L'interview "3, 2, 1, partez !"

3 mots pour résumer VilleBelle. Profonde. Douce.3 objets indispensables à avoir là-basDes vêtements légers car Rome est une ville du Sud. De bonnes chaussures pour éviter de prendre les transports en commun – la qualité du réseau romain n’est pas optimale – et venir à bout de la vaste superficie de Rome et de ses collines. Un budget encas. À mon sens, Rome ne se découvre pas sans se laisser aller à une petite gourmandise sucrée ou salée, que vous trouverez à tous les coins de rue : gelato, arancini, tramezzini…3 choses à savoir avant de partirUn cappuccino après 11 h du matin est considéré comme une réelle faute de goût et un manque de savoir vivre. Prenez toujours un peu d’avance pour « attraper » un transport. Les bus ne s’arrêtent pas automatiquement aux arrêts et si personne ne descend sur plusieurs arrêts, votre bus sera certainement en avance. Les métros ferment tôt mais les bus fonctionnent jusqu’à très tard.
2 expressions bienfaitricesDaje : Version romaine de « dai » qui signifie « allez », ça met de l’entrain !Chi non batte, non sbatte : Une expression que je ne vous conseille pas pour faire connaissance, mais si vous trinquez avec un Romain et qu’il vous dit ça, c’est que la glace est brisée. Il est de coutume, après avoir trinqué, de taper son verre sur la table avant de boire. L’expression littérale grivoise, « qui ne tape pas son verre… ne fera pas l’amour » (j’ai arrangé la traduction) est souvent tue par élégance, mais le geste de taper son verre reste important.2 plats, le pire et le meilleurLe pire : Rigatoni con la Pagata. J’aime la viande, mais les tripes et abats c’est autre chose. Les Romains en mangent souvent, et ont su inventer des recettes et des sauces qui rendent le tout meilleur. C’est typique, vous pouvez tester, moi j’ai arrêté.Le meilleur : Carciofi alla Romana. Rome est fière de ses artichauts.Trop peu de cuisines européennes ont réussi à exploiter la saveur des artichauts et la région de Rome s’en est fait une spécialité.2 lieux, à voir et à éviterÀ voir : Le Belvedere del Gianicolo. Le Janicule est une petite colline au sud du Vatican et son belvédère embrasse toute la ville de Rome. C’est un point de passage romantique, de jour comme de nuit, qui s’accompagne très bien par une descente à Trastevere, vieux quartier où flaner et prendre un verre.À éviter : C’est difficile à dire, parce qu’il n’est pas à « éviter » mais le musée du Vatican m’a un peu déçu. S’il regorge de merveilles absolues de l’art, il est difficile de les apprécier tant on est prit dans le flot de touristes.
1 grand moment de solitudeAttention, les Italiens commencent la bise en tendant la joue gauche, contrairement à nous qui commenceons généralement en tendant la droite.1 grand moment de béatitudeLe forum. C’est vraiment joli, y passer deux heures à s’y balader est un vrai délice. J’y ressens à chaque fois cette incroyable force et beauté du voyage profond jusqu’à l’Antiquité. Je touche des pierres en me disant que Cicéron a touché la même. Voilà.1 grand sujet d'étonnement, toujoursComment le conflit s’exprime oralement, sans que ca soit vraiment important ou impactant pour ta relation avec la personne. J’ai encore du mal à passer les mêmes « savons » que ceux que je prends.

Pourquoi voyager avec nous

Soyons honnête, nous ne sommes pas les seuls à proposer des voyages sur mesure,
mais nous avons quelques atouts qui font incontestablement la différence.