Le blog

Blog Grèce

Une année particulière en Grèce

Maryline, Welcome Host à Athènes © Augustin Le Gall/HAYTHAM-REA/Comptoir des Voyages

Par La Rédaction

17 mai 2021

Maryline est Welcome Host à Athènes depuis 2015. Pour pallier les rencontres habituellement offertes pendant votre voyage en Grèce, elle a accepté un échange en visio. Avec elle, partagez le quotidien des Athéniens au temps du coronavirus.

Le Covid raconté par Maryline

Maryline est Welcome Host à Athènes depuis 2015. Pour pallier les rencontres habituellement offertes pendant votre voyage en Grèce, elle a accepté un échange en visio. Avec elle, partagez le quotidien des Athéniens au temps du coronavirus.

No news, no blues

D'emblée, Maryline prévient : elle ne sait rien du nombre de nouveaux cas en Grèce, n'a pas d'avis sur les vaccins et ne souhaite pas en avoir. Pour se préserver, elle a choisi de se tenir volontairement à l'écart de l'actualité.

Aux chiffres, elle préfère les histoires. Et comme partout ailleurs dans le monde, l'histoire commence au printemps 2020 quand sont prises les premières mesures de lutte contre le coronavirus. Des restrictions de sorties et de déplacements sont imposées, le télétravail et l'enseignement rendus obligatoire.

Maryline évoque la difficulté des Athéniens à vivre entre quatre murs. Dehors, le printemps bat son plein et la culture locale veut que l'on vive surtout en extérieur. Heureusement, ajoute-t-elle malicieusement, la culture locale veut aussi que l'on prenne certaines libertés avec ce qui est obligatoire. Elle-même confie avoir parfois pris l'air. Elle a bien sûr respecté les gestes barrière et privilégié les rues où personne ne circulait.

Les terrasses du quartier de Plaka sont enfin ouvertes. © Augustin Le Gall/HAYTHAM-REA/Comptoir des Voyages

Tsoureki et rencontres insolites

Si les Français se sont mis à faire leur pain, les Grecs eux ont privilégié le tsoureki, une brioche indissociable des fêtes de Pâques. Cet engouement a d'ailleurs très vite engendré une pénurie de levure dans tout le pays. À tel point  qu'un trafic a vu le jour. Les caissières ont en effet retiré des rayons les ultimes sachets de levure, les réservant à leurs meilleurs clients.

Maryline, qui anime des ateliers de cuisine, n'a pas eu à se battre pour sa levure. Bien au contraire puisqu'au fil des mois elle en avait accumulé un stock impressionnant. Elle a pu ainsi non seulement confectionner son tsoureki mais aussi toutes sortes de pains : tiganopsomo, pita, lagana…

Au printemps 2021, les sites archéologiques extérieurs ont de nouveau été accessibles au public. Pour Maryline et son fils, qui vivent dans le quartier de Plaka, ce fut alors l'occasion de renouer avec leurs balades sur l'Acropole. Ils ont ainsi passé de longues heures sur le site, vidé de ses touristes et piqueté de centaines de fleurs tout juste écloses. Et Maryline de confesser que si elle adore l'animation de la capitale grecque, elle a aussi apprécié avoir l'Acropole pour elle toute seule. Enfin presque pour elle seule. Maryline a en effet sympathisé avec une familles de tortues ayant profité du confinement pour élire domicile à l'ombre du Parthénon !

Prête pour l'été

Depuis le 3 mai 2021, les terrasses des restaurants, bars et cafés grecs accueillent de nouveau les clients jusque 22 h 45. Par ailleurs, les voyageurs en provenance des États membres de l’Union européenne sont exemptés de la quarantaine s'ils sont titulaires d'un certificat de vaccination ou s'ils montrent un résultat négatif à un test PCR effectué dans les 72 heures précédant leur entrée en Grèce.

Ces bonnes nouvelles permettront à Maryline de renouer avec deux habitudes qui lui manquent particulièrement : ses rendez-vous du vendredi soir dans une petite taverne… et les rencontres Welcome Host.

Nos 29 idées de voyage

Grèce