Voyage Islande Blog Islande Le pylsur, spécialité d'Islande
Le blog

Le pylsur, spécialité d'Islande

Par La Rédaction

27 sept. 2022

Oubliez le requin fermenté et la viande de baleine. La véritable star de la cuisine islandaise a pour nom pylsur. Ce cousin scandinave du hot dog est aux Islandais ce que le braai est aux Sud-Africains : un incontournable rituel social. À tester (presque) sans modération lors d'un voyage en Islande.

1

Une spécialité d'Islande populaire

Les clichés ont la peau dure. Le requin fermenté n’est en effet plus la spécialité d'Islande préférée des Islandais et ce, depuis des décennies. Pas plus que ne l’est la viande de baleine ou que ne le sont les têtes de moutons farcies.

Mais alors en quoi consiste désormais le repas typique d'un Islandais ? Hé bien, force est de constater que la mondialisation est arrivée jusqu’en Islande et que dorénavant, pizza et barbecue rencontrent un grand succès auprès des habitants. La spécialité d'Islande la plus populaire reste toutefois un mets bien islandais : le pylsur. Il est d'ailleurs tellement apprécié qu’on peut le trouver partout en Islande. Au coin d’une rue dans un food truck, dans une station essence, dans les centres commerciaux, chez les dépanneurs…

2

Bien plus qu'un hot-dog

De nombreux guides de voyage décrivent le pylsur comme un hot dog islandais. C'est aller un peu vite en besogne… Certes, dans les deux cas, on parle d'une saucisse dans deux tranches de pain. Mais là où le hot dog propose une banale saucisse de porc, le pylsur renferme tout autre chose. La saucisse islandaise est en effet confectionnée à partir de viande d'agneau, de porc et de bœuf. Et ce mélange n'est pas la seule chose qui lui donne un goût unique. En Islande en effet, l'origine des viande est 100 % islandaise. Or, à voir la façon dont on chouchoute les bêtes, il y a fort à parier que leur viande soit délicieuse.

Et puis, il y a les accompagnements. Le goût du hot dog est rehaussé par celui du ketchup et de la moutarde. Moins banal, le pylsur se sert avec des oignons frits et de la moutarde douce. Surtout, on le nappe d'une généreuse couche de pylsusinnep, une sauce à base de câpres, de moutarde et de mayonnaise, ainsi que d’herbes aromatiques.

3

Un rituel local

En Islande, on n’associe pas le pylsur à de la junk food. Même s’il n’est pas cher et rapide, ce plat se mange aussi bien au petit déjeuner qu’au dîner. Aussi bien en collation de fin de matinée qu’en collation de fin de nuit, quand les clubs ferment et qu’il faut rentrer chez soi.

Le pylsur se paie en espèces, bien que la carte bleue soit aussi largement acceptée. Il faut compter en moyenne 2,5 euros. Généralement, les consommateurs en raffolent tellement qu’ils les commandent deux par deux, pour ne pas avoir à faire la queue encore une fois. Pour le commander, on précisera « ein með öllu », que l'on peut traduire par « complet », c'est-à-dire avec sauce, moutarde, oignons et tout le tralala.

Mais alors, c'est bon ? Non, c’est… délicieux ! Le pylsur est englouti en quelques bouchées, avec un goût de reviens-y prononcé auquel on cède facilement

4

La bonne adresse

On l'a dit, le pylsur se trouve partout. Il est particulièrement savoureux dans les stations-service. Beaucoup possèdent en effet des plaques sur lesquelles les saucisses chauffent pendant des heures. Et plus elles y restent, meilleur c'est.

Mais le stand à saucisse le plus couru du pays s’appelle le Bæjarins Beztu Pylsur. Le nom de ce boui-boui, que vous trouverez Tryggvagata à Reykjavík, signifie « meilleures saucisses de la ville ». On prétend que la quasi-totalité des 300 000 habitants de l’île y a déjà mangé une fois. Et comme le Bæjarins Beztu Pylsur ferme à 4 h 30 les vendredis et samedis, il est aussi le lieu de rendez-vous de tous les oiseaux de nuit.

Un conseil : même si le Bæjarins Beztu Pylsur ne paie pas de mine, faites une halte (sauf si vous êtes végétarien bien sûr).

Nos 13 idées de voyage

Islande